Blog

Sortir de sa zone de confort grâce au brouillage!

Dernier épisode de cette saga basée sur le thème suivant: “sortir de sa zone de confort“!

Cette semaine, une autre technique appelée le brouillage.

 

Qu’est-ce que le brouillage ?

C’est encore un outil de la PNL, Programmation Neuro-Linguistique!

Il s’agit de donner une nouvelle perception à notre réalité, grâce à des visuels, sons, ressentis, que nous allons imaginer.

L’objectif est de se débarrasser d’un souvenir déplaisant lié à une situation ou une personne, en brouillant le contenu ou l’apparence de la représentation de ce dernier.

Le brouillage est différent de l’ancrage car cette fois-ci, il nous aide à voir les situations inconfortables avec plus d’humour ou de sérénité. Il ne s’agit donc pas d’aller chercher un état ressource, mais juste de modifier notre perception.

Comment utiliser le brouillage?

Prenons une situation qui vous amène un souvenir ou une sensation désagréable. Par exemple, une personne que vous côtoyez au niveau professionnel, qui vous “hérisse le poil” quand vous la croisez! Vous pouvez avoir ainsi tendance à la fuir plutôt qu’à collaborer facilement avec elle, ou bien à rentrer en conflit de manière perpétuelle.

  • Brouillage du contenu de la représentation

Reprenons votre collègue qui vous agace! Vous allez lui rajouter par exemple des éléments humoristiques: vous pouvez l’imaginer avec un nez de clown, des oreilles d’éléphant, avec une sucette et une couche comme un bébé, modifier sa voix, les éléments du décor de son bureau, etc…

  • Brouillage de l’apparence de la représentation

Faites comme si vous regardiez la scène comme un film au cinéma (avec la personne déguisée comme bon vous semble!). Puis, tout en regardant de l’extérieur, vous allez pouvoir:

– Modifier la distance: éloignez la ou rapprochez la (type zoom de cinéma!);

– Changer le contenu: imaginez la en noir et blanc, ou dans une couleur unique (en rose par exemple);

– Modifier les proportions: par exemple, sa tête qui grossit énormément et son corps qui devient minuscule;

– Ajouter une musique (type celle de Benny Hill!) et accélérer les mouvements;

– Faire s’envoler l’image dans le ciel et la faire disparaître à l’horizon, en déformant son apparence (comme un ballon de baudruche qui se dégonfle et qui part loin dans le ciel)…

Bref, faites preuve d’imagination en modifiant l’apparence de cette personne et sa représentation, tout en fermant les yeux!

Quand vous les ré-ouvrirez, constatez la différence quand vous repensez à cette personne! Quand vous la croiserez, vous n’aurez plus du tout le même ressenti!

Un exemple: un groupe de stagiaires

Je vous partage un exemple de brouillage que j’ai réalisé par rapport à un groupe de stagiaires, que je retrouvais régulièrement en formation. Je n’allais pas animer avec beaucoup de plaisir, car ces derniers n’étaient pas intéressés, ne participaient pas.. et les 4 heures passées en leur compagnie m’étaient vraiment difficiles.

J’ai donc utilisé le brouillage; je les ai tous imaginés avec une sucette de bébé, une belle couche et en train de chanter une comptine, le tout dans un nuage rose type bulle de malabar, virevoltant dans la salle!

Je vous assure: les séances suivantes furent beaucoup plus rigolotes pour moi, et faciles à vivre!

Donc je vous laisse tester!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *